South Africa trip.Chapter two : The Cap

On the road again, sur les terres de Nelson Mandela, là où il est né et là où il fut emprisonné 18 ans sur l’île de Robben Island( que nous ne visiterons pas manque de temps :-() nous avons poursuivi notre trip sans avoir à passer le permis de conduire local 😉

p1180234  p1180778

 

Direction Hout Bay, au Flora resort…

Face à la mer, au bruit de l’océan et à l’odeur des embruns… notre petit nid est au top pour prendre la température de la ville.

Devant notre maison veille un léopard en bronze, presque aussi célèbre que la petite sirène de Copenhague, il est perché sur la roche depuis 1923, c’est dire.

Nous sommes à vingt minutes de Cape Town.

 

p1180058  p1180246

p1180015  p1180018

Dépaysement assuré à Bo Kaap, quartier musulman où  toutes les maisons sont colorées, c’est la sortie des écoles et les enfants en uniformes tantôt rêveurs tantôt espiègles posent devant mon objectif.

p1180222   p1180232

p1180214   p1180219

p1180224   p1180228

p1180213-72   p1180215-72

p1180235-72   p1180216-72

p1180230   p1180231-72

p1180212   p1180220-72

Au loin se découpe le fameux Table Moutain , incontournable montagne d’où la vue sur toute la pointe du cap se découvre à 360°, imprenable de part sa diversité de flore et de faune.

Les plus téméraires peuvent escalader ladite montagne, les moins courageux prendront le téléphérique…

Prévoir une résa en ligne, si on est pressé…

Moi j’aime bien le proverbe africain qui dit  » vous avez l’heure et nous on a le temps »

La flore endémique du Cap constitue à elle seule un des six mondes floraux recensés: c’est le fynbos .

p1180061  dsc_0086

La protéa est la fleur emblématique de l’Afrique du Sud; déclinaisons de jaunes, orangés et rouges … plaisir des yeux assuré.

Déclinée sous toutes ses formes dans l’artisanat local et sur les textiles…

 

Indépendamment du célèbre jardin botanique du Kirstenboch que nous ne manquons pas de visiter, cette végétation nous suivra partout le temps de notre périple.

p1180007-72

dsc_0115

 

p1180264-72  p1180299-72

p1180285-72  p1180290-72

p1170249-72  p1180271

 

Massif de 1085 mètres d’ altitude Table Mountain ou la montagne Table est juste incontournable pour prendre la température du Cap.

Cette montagne est classée au patrimoine mondiale comme une des sept merveilles naturelles au monde.

 

p1180075  p1180101

p1180181  dsc_0148

Les contemplatifs pressés s’arrêteront juste au sommet pour admirer Cape Town et boire un verre, les aventuriers que nous sommes ferons le grand tour pour en prendre plein les mirettes et se laisser surprendre par la faune, les lézards aux couleurs changeantes , les marmottes, les chamois sauvages et autres bestioles…

La vue est juste à couper le souffle et l’on se sent bien misérable face au spectacle grandiose de la nature, de cette côte découpée où l’océan s’étend à perte de vue…Nous sommes presque seuls à contempler ces étendues infinies, rien que pour nos yeux…

dsc_0161  dsc_0140

p1180110  p1180198

p1180134  p1180135

p1180147  p1180162

p1180125  p1180102

p1180184  p1180183

dsc_0166  dsc_0168

Du sommet de la montagne si l’on tend l’oreille on entend le bruit de la ville, à moins que ce soit celui de l’océan…

p1180099

dsc_0136

Cape Town , c’est aussi l’ambiance cosmopolite du Waterfront; où s’agite le tumulte des chantiers navals, les marchés créateurs, les marchés bobos, food market et autres lieux  de shoppings . Lieu incontournable de la ville pour boire un verre , manger un bout et écouter de la musique.

Mandela est omniprésent, même si souvent nous sommes confrontés aux relents de l’Apartheid.

p1180023  p1180026

p1180032

p1180470  dsc_0287

dsc_0275  dsc_0294

p1180467  dsc_0265  dsc_0277

dsc_0289  dsc_0292  dsc_0107

dsc_0229   p1180445

p1180453

p1180430-72

Nous visitons médusés l’aquarium des deux océans et découvrons des poissons  insoupçonnables.

Retour à Hout Bay pour notre dernière nuit au sud de L’Afrique.

 

p1180354  p1180376-72

dsc_0196  dsc_0219

dsc_0215  dsc_0214

p1180348  p1180252

p1180260  p1180256

p1170746

So what, we enjoyed very much this part of South Africa, We ‘ ve been so lucky about the weather, spring over this part of the world is just magical .

Next post, my heart strokes; craft and the fabulous game drive in the Pilanesberg.

Hope you took a part of my trip in this wonderful country.

I had a dream and that became reality .

Know I have to return to my workshop 😉

 

 

 

South Africa trip. Chapter one: The Cap

Deux semaines déconnectés des écrans et du téléphone, deux semaines sans toucher une aiguille…

Qui l’eut cru?

Deux semaines pour embrasser l‘Afrique, se délecter des paysages sans pareils et des contrastes saisissants .

 

J‘ai la sensation d’avoir quitté ma maison le thé encore brulant, de revenir et qu’il soit là encore tiède. Et puis aussi l’étrange sentiment  d’être partie si longtemps que l’eau se soit évaporée, laissant un sachet sec tout chiffonné au fond de la tasse.

Je ne sais pas si vous me suivez mais voilà l’état dans lequel je suis en arrivant: chamboulée, et j’ai du mal à rassembler mes pensées tellement ça grouille d’images et de saveurs.

 

Le temps semble s’être indéniablement distendu.

A me demander si finalement je n’ai pas rêvé … Ou si nous ne sommes pas partis quelques semaines de plus…

Alors oui c’est un des pays les plus dangereux du monde et la criminalité y est élevée, oui les contrastes pour nous occidentaux sont flagrants.

Souvent je me suis prise à penser à la Californie de part la végétation, le climat, les étendues de paysages, les voitures…

Et puis  l ‘Afrique du Sud est bien là avec  le fossé entre blancs et noirs, riches et pauvres.

Les belles maisons sécurisées, et les townships, les bidonvilles, les ghettos, vastes étendues de maisons en tôles et autre objet de récupération où la vie s’organise comme elle peut … qui s’étendent parfois à perte de vue.

Les restes de l’apartheid  sont encore bien présents, pas ou peu de couples mixtes, la population noire fait tous les petits boulots, l’éducation n’est pas la même pour tous… On ne se promène pas encore dans le centre de Johannesburg… Pour info nous nous y sommes rendus pour acheter du tissu… et j’y ai dénombré seulement 4 blancs dans le centre.

Aller dans le centre, c’est comme plonger avec les requins…Tout peut arriver…ou pas…

On roule les fenêtres de voiture fermées surtout aux ronds points, ne montrons aucun signe de richesse extérieur…

La ville est bien étendue et des quartiers bobos ont vu le jour, des galeries, des restos, des parcs pour les chiens…Parce que les sportifs se regroupent pour faire des pompes sur le bitume la nuit tombée et aussi de la gym sur les trottoirs…Allez savoir…

Mais là n’est pas le propos…

A peine arrivés à Johannesburg, nous sommes repartis avec nos amis direction Le Cap pour un périple inoubliable.

 

Le Cap, c’est une population bigarrée où les blancs dominent.C‘est une drôle de sensation parce que nous sommes au bout de l’Afrique et que finalement c’est très cosmopolite et occidentalisé.

Rien ne vaut le self- catering si on en a la possibilité.( Tu viens avec ton braii, bref ton barbecue ( j’entends la viande, pas l’objet) et tout ce qui va avec…)

Non fraîchement débarqués à l’aéroport… nous prenons possession de notre mini van pour notre première expédition au sud de l’Afrique du Sud.

Let’s go!!!

Direction le vignoble, où nous attend un superbe lodge arty perdu dans les vignes du Stellenboch

 

p1170774  p1170446-72

p1170284-72  p1170285-72

Pour info notre chambre est aussi grande que notre salon  😉

Il fait bon dehors, c’est le printemps…

Levés tôt après notre première nuit nous partons pour Hermanus, spot de prédilection des baleines…La côte est magnifique malgré la courte averse qui nous accompagne.On en profite pour roupiller un peu dans la voiture…Le temps d’un p’tit dej où les nuages chassent la pluie…on se ballade sur la jolie côte et là dans l’eau nous apercevons le souffle des baleines…Dans les rochers peu farouches nous observent de grasses  marmottes…

p1170323-72  p1170317-72

p1170316-72  p1170332-72

 

Le dépaysement est assuré. Sur le chemin du retour l’œil ne se lasse pas du spectacle de la nature.

p1170413-72  p1170342-72 

p1170336-72  p1170403-72

Si tu vas en Afrique du Sud, que tu es majeur et que tu apprécies le bon vin…il est de bon ton de t’arrêter faire une dégustation à la Sud Af.

p1170434-72  p1170436-72

Courte visite dans le vignoble où les vignes s’épanouissent au son de musique classique, véridique… et grande dégustation de vins blancs Demorgenzon…C‘est drôle d’essayer d’exprimer robe, tanin, bouche et j’en passe en anglais…Vu ma tête ça se voit quand j’apprécie ou pas…

On a bien dégusté cinq crus différents et j’ avoue avoir été  agréablement surprise.

Le soir on se fait une table gastronomique au Jordan avec un coucher de soleil imprenable sur les vignes.

Le grand chef cuisinier c’est George Jardine…du coup pour rester dans le thème nature je choisis un plat végétarien à base de minis légumes confits et c’est tout un jardin qui arrive dans mon assiette.

p1170450-72  p1170468-72

 

 

Jour 2, Cap au Cap… en passant par la côte. On s’arrête devant les cabanes de plages peintes de Muizenberg,

p1170499-72

p1170492-72

puis en route vers  Boulders beach , la plage où résident les pingouins. Le privilège de cette jolie plage , c’est que l’on peut se baigner avec les palmipèdes…dans une eau translucide…au demeurant fraîche.

Yes we can!!!

 

p1170605-72  p1170537-72

p1170555-72  p1170546-72

p1170550-72  p1170598-72

p1170556-72

Notre incursion chez les pingouins terminée, nous avons repris la route direction le Parc National du Cap de Bonne Espérance.

Sophie, incroyable nous a dégoté une maison à l’extrémité de la réserve…Il y en a seulement  deux je crois…

 

 

p1170743  p1170765

Fusion totale avec la nature où nous sommes seuls au monde .

Le bruit des vagues, les cris des babouins dans les rochers, les vols d’ibis et de cormorans,  les springboks ( gracieuses sortes d’antilopes), les tortues, les lézards.

p1170636

p1170761

 

  p1170664  p1170673

  p1170772  p1170752

 

  p1170810  p1170691

  p1170688  p1170687

  p1170697  p1170731

 

  p1170679  p1170676

p1170650  p1170755

 

p1170732

p1170736

Félicité totale pour les amoureux de la nature que nous sommes…

p1170746

 

J 3; on part direction Le Cap de Bonne Espérance, nous voici tous les huit à gravir le sentier escarpé.

p1170799

p1170816

Plus nous avançons, plus le spectacle de la faune et de la flore s’ouvre à nos yeux.

 

  p1170909-72  p1170824

  p1170827  p1170860

  p1170870  p1170880

p1180007-72  p1170911-72

  p1170833  p1170827

  p1170890  p1170840

 

C‘est tellement dingue que parfois ça nous laisse sans voix…Les otaries surfent sous l’œil des cormorans.

Nous reprenons notre van au phare du Cap et repartons direction Hout Bay .

Jérôme passe le volant à Jean-Bap qui se fait la main dans le bush à conduire à gauche avec le volant à droite en ayant soin de ne pas écraser les tortues qui pourraient obstruer notre passage.

Pour clôturer ce week-end de malades, nous nous attablons at Mariner’s wharf à Hout Bay.

Vue imprenable sur le port dans lequel jouent les otaries…

p1170952  p1170963

p1170965-72  p1170964-72

p1170996

Au loin nous apercevons la petite maison face à la baie dans laquelle nous passerons trois nuits à Flora Bay la villa mermaid…

So What ? So happy and needless to tell you that is one of the most experience and trip we ‘ve never had…

Next Chapter, last but not least next monday !!

Happy week-end friends 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conte de Noël avant l’heure.

Il est des années que l’on aimerait oublier, des fin d’années que l’on redoute aussi.

La perte d’un être cher, l’absence à la table de fête.

1er noël sans, le plus dur parait-il, après on s’habitue…

Je ne sais pas si j’arriverais à m’habituer…

Je n’achèterai plus les mandarines confites que tu chérissais tant…

Noël m’a toujours rempli de nostalgie et là c’est dire…Le sapin n’est toujours pas rentré dans la maison…

Faute de temps, d’énergie…

Alors pour conjurer le sort et laisser rentrer la magie dans nos cœurs,

emplir les enfants de souvenirs plein la tête nous avons un peu fêté Noël avant l’heure.

Je souhaitais faire une jolie surprise aux enfants.

Jusqu’au dernier moment ils ne se doutaient de rien, alors oui nous avons un peu contribué au réchauffement climatique en ne partant que 3 jours et ce en avion pendant la COP  21, mais voilà, c’était murement réfléchi.

Partir pendant le 2ème tour des élections, pour décrocher de cette actualité anxiogène, lâcher prise sur le quotidien.

Prendre le large entendre et parler une autre langue, tenir la promesse d’un voyage en famille pour les 10 ans de Céleste,

troquer l’Afrique trop chère en cette période pour faire découvrir une autre culture.

Ouvrir nos sens et nos esprits.

Prendre conscience de nos libertés, de pouvoir bouger et d’échanger nos impressions.

Tout a démarré il y a deux mois lorsque nous avons trouvé des billets d’avion plus qu’abordables pour nous rendre à Londres…

testé pour la première fois aussi le airbnb.

Faute de vrai sapin, nous avions le calendrier de l’avent confectionné par Céleste…

20151203_082831

Ah , comme j’ai jubilé d’y glisser des petits messages tantôt d’amour,tantôt en relation avec Noël, tantôt décalés…

Le message du 10 décembre était: »une journée sans école à définir avec papa et maman ».

Le 10 au soir je les préviens que demain ils n’iraient pas à l’école.

Et eux tous contents de me dire que chouette ils feraient une grasse matinée…

Papi a passé la soirée avec nous et était missionné pour récupérer Iggy.

Nous n’avions qu’une crainte , c’est qu’ils rechignent à se lever.

Les valises étaient bouclées et cachées dans le coffre de la voiture.

Le matin du 11 c’était du grand n’importe quoi, Martin voulait partir avec Papi et le chien…

Impossible, on ne prend pas la même route.

Nous avons quand même fait un détour à 8 heures par l’école, le blouson de Céleste attendait sagement au pied de l’arbre dans la cour de l’école depuis la veille…

Ils s’imaginaient des tas de choses dans leur tête d’enfants, comme aller faire de la luge dans les Cévennes…

Et moi de les taquiner, on va voir les nouveaux bureaux de papa…

Jusqu’au parking de l’aéroport leur cerveau a été retourné.

et lorsqu’on a sorti les valises du coffre, leurs yeux …ronds comme des billes et pétillants comme des milliers d’étoiles…

Ils ne savaient toujours pas…

Jusqu’au moment où…

20151211_093448

Je ne sais pas qui était le plus excité en réalité…

La dernière fois que j’avais foulé le sol Londonien, c’était en 2000…

pour l’ouverture de la boutique Aigle aujourd’hui fermée…

Que de changements en 15 ans !!!

Let’s go for a road en images.

Marathon incroyable in the City!!!

1st day…

P1130521

 A défaut de voir les animaux sauvages, manger un hamburger chez Rainforest à Picadilly Circus.

Prendre la température de la ville et se laisser surprendre à découvrir les illuminations, les élucubrations et parfois les illuminés.

les illuminations

Hamley's, Harvey nichols,Harrods

Arpenter le bitume, monter, descendre, marcher, marcher…

Les transports londoniens

Tomber sous le charme des vitrines et des anglais se fondant dans le décor.

looks d'hiver

se fondre dans le décor

before chrismas

l'art est ds la rue

Lécher les vitrines juste pour le plaisir du regard.

food

Courir les galeries…

P1130813

Tomber en pâmoison devant les indiens d’Amérique chez Harrods.

Faire la pause lacets le long de la Tamise.

Se réjouir de la complicité qui les habite.

P1130861

Se reposer devant les tableaux de la Tate Modern.

En prendre plein les yeux.

20151212_161853~2

20151212_161830

Vérifier l’adage de Picasso qui dit qu’un tableau ne vit que par celui qui le regarde.

20151212_161607  20151212_161627

20151212_162201

20151212_165801  20151212_172244

20151212_172841

TheThames

Penser à notre chien qui ne serait pas d’une grande aide ici…

malgré l’étrange ressemblance.

le chien de la police

se dire qu’il  n’aurait pas l’air malin avec un manteau…en peau de mouton 😉

chiens londoniens

Traquer les monuments

les monuments

Découvrir les maisons.

Houses, Shakespeare theater,our house!!!

Admirer les vitrines, égrener les musées.

Les musées, La galerie d'Harrods, La Tate Modern,le British Museum, The Naturel History museum, The science Museum

En prendre plein la vue.

Garde Royale1

London Eye and winterland in Hyde Park

et se dire tiens on a oublié de ramener du thé, d’aller voir les Turner… et tant encore… et espérer y retourner avant 15 ans…

Juste se dire waouh!!! Quand même, c’est beau la ville la nuit!

 Garder en mémoire que j’aime toujours autant les vitrines d’Harvey and Nichols.

Revenir avec d’autres aspirations.

Garder la part d’enfance en chacun de nous…

Heureux qui comme Ulysse…

Solstice d’été

juin 2015 273 72

Au solstice d’été, le Château du Solier a vu nombre d’invités s’émerveiller, se sustenter, se retrouver.

Il en était de ces êtres chers dont on aime célébrer les anniversaires.

juin 2015 141 72  juin 2015 156 72

Personne n’a été épargné ou laissé sur le carreau.

juin 2015 225 72

Tandis que les poissons attendaient sagement de passer en premier sur le grill,

juin 2015 151 72

A cette heure dite entre chiens et loups,

juin 2015 152 72

S‘est jouée une drôle de scène en rez-de chaussée, sans monter dans les tours, quoique…

juin 2015 237 72

juin 2015 239 72

Tout s’est joué en 5 minutes…

Magie de l’instant dans un endroit surprenant.

juin 2015 213 72

Haro sur le orange.

juin 2015 211 72 juin 2015 215 72

  juin 2015 217 72

juin 2015 220 72

Mi rock mi démon…

Cévennes oh mes Cévennes

Où tu nous mènes?

Incursion en Lubéron

Profiter d’une escapade de trois jours au Silencio à la Maison de l’Aiguebrun,

sillonner en matinée entre cyprès, oliviers, pins et cerisiers

juin 2015 072 72.

et s’arrêter au détour d’un virage au lavoir de Lacoste sur la départementale 109.

juin 2015 052 72  juin 2015 047 72

Prendre la lumière.

Jouer avec les ombres, mêler le textile à la pierre.

Fragmenter, défragmenter…

juin 2015 067 72

juin 2015 074 72

juin 2015 054 72

La couleur au naturel.

juin 2015 055 72

DSC_0576 72

Commandes personnalisables et ajustables en fonction des désirs.

Il n’y a pas de mal à se faire plaisir.

Pour découvrir Silencio, c’est par ici:

http://www.maisondelaiguebrun.com/

Se laisser porter par les belles choses.

Les beaux jours arrivent et les galeries se parent de toute beauté pour accueillir les curieux, les amateurs d’art, les amoureux, les vacanciers, les touristes…

En réalité si vous arrivez jusqu’à Peyriac- de Mer, tout est prétexte pour franchir la porte de la Galerie Toiles de Mer.

avril 2015 010

avril 2015 009

Sabine a l’amour des belles choses et sa galerie ne manque pas de surprises; ici une photo de Lucien Clergue, là une sculpture déroutante, une sortie de bain très chic en lin, des céramiques japonaises, des pastels fleuris…

La galerie offre une jolie sélection de produits où il est quasiment impossible de ne pas craquer sur un objet.

avril 2015 015

avril 2015 017

avril 2015 023

avril 2015 025  avril 2015 008

avril 2015 026

Pour trouver Sabine , c’est par ici:

rue du Four face à la mairie

11440 Peyriac-de Mer

http://www.galerietoilesdemersabinejeangeorges.com/

https://www.facebook.com/GalerieToilesDeMer?fref=ts

Si on pousse un peu plus loin, sur la route qui mène à Perpignan, on se doit absolument de faire un saut à Leucate, chez Retalola.

avril 2015 036

C‘est l’artiste « herself » qui nous reçoit dans sa propre galerie où elle expose Son Travail.

Personnellement j’aime énormément ses recherches et la façon dont elle explore le fil de fer qui parfois lui donne du fil à retordre.

avril 2015 035  avril 2015 051

avril 2015 050

avril 2015 029  avril 2015 031

avril 2015 037

avril 2015 048

avril 2015 043  avril 2015 046

avril 2015 042

avril 2015 039

http://retalola.com/

https://www.facebook.com/RETALOLA.Galerie

De son atelier Retalola regarde les plantes  s’épanouir.

De la poésie à l’état pur.

J‘espère vous avoir donné envie de pousser votre curiosité jusqu’à ces fabuleuses galeries.

Et vlan v’la l’printemps!

  Bonjour,

Comme un diable au fond de sa boîte, le bourgeon s’est tenu caché…

mais dans sa prison trop étroite, il bâille et voudrait respirer.

Il entend des chants, des bruits d’ailes, il a soif de grand jour et d’air,

il voudrait savoir les nouvelles, il fait craquer son corset vert.

Puis, d’un geste brusque, il déchire son habit étroit et trop court.

« Enfin se dit-il, je respire, je vis, je suis libre …bonjour! »

Paul Géraldy (1885-1983)

Pont de Gau , Rose 128 72

Pont de Gau , Rose 192 72

Régénérant, aphrodisiaque et curatif , le rose s’invite pour annoncer le Printemps dans la fabuleuse réserve naturelle du parc ornithologique du Pont de Gau

 

Pont de Gau , Rose 167 72

 

Pique nique printanier concocté par

Miss Eve Cardi:

Tartines avocat, crevettes roses et sauce aurore.

Salade de fraises, tomates et coriandre.

Clafoutis aux cerises.

Pont de Gau , Rose 033  72  Pont de Gau , Rose 141

Pont de Gau , Rose 169 72 Stylisme culinaire: Eve Cardi

http://eve-cardi.blogspot.fr

  Pont de Gau , Rose 058Créations textiles: Fred Petit

http://lescuriositesdefred.bigcartel.com/

 

 

Stylisme et Photographies: Les deux amies.

Les demoiselles de Rochefort

Guirlandes: Sophie Cuvelier

http://www.sophiecuvelier.com/

https://www.facebook.com/pages/the-fabulous-garlands/

Pont de Gau , Rose 050 72

Pour admirer les beaux oiseaux de notre chère Camargue, c’est par ici:

Pont de Gau

Route d’Arles

13460 Saintes Maries de la Mer

http://www.parcornithologique.com/

Remerciements : le temps clément, les figurants ; flamants, hérons , canards et ragondins…

Frédéric Lamouroux et son accueil sans pareil.

Frederic@parcornithologique.com

flamingo!!!

Pont de Gau , Rose 271 72

On a même eu le soleil couchant en repartant!!!

Pont de Gau , Rose 293 72

Shooting photos, Camargue, le 14 mars 2015.

Saveurs et Retrouvailles

 grand radeau black and white! 066 72Parce qu’il y a des amitiés indéfectibles, parce que le temps sournois file entre nos doigts,  parce qu’il faut se donner les moyens de réaliser ses rêves, parce qu’on aime  se retrouver, se faire plaisir, donner et partager, parce qu’on aime recevoir et gouter et qu’on ne se lasse pas d’explorer les saveurs, les matières, les lieux  et les personnalités

 Voici le premier set de miss Eve Cardi et de Fred Petit.

 

grand radeau black and white! 045 72

grand radeau black and white! 043 72

Ambiance festive pour une chic party après le bain.

  • Tarte aux rougets, tapenade et légumes grillés.

 

 

 

grand radeau black and white! 060 72  grand radeau black and white! 110 72

  • Guacamole au thon comme au Brésil.
  •  Rillettes aux deux saumons et pomme verte.
  •   Écrasé de maquereau fumé aux câpres.

grand radeau black and white! 098 72Céramiques: Marielle Quaranta.

grand radeau black and white! 099 72

  • Taboulé libanais, brochettes de haddock au radis noir.

  

Parce que la vie est une danse, tantôt lente, tantôt virevoltante, parce que derrière les nuages le soleil brille toujours, parce qu’on a gardé le goût de l’enfance et que la vie est une fête ; le temps d’une échappée belle, nous nous sommes retrouvées pour expérimenter nos savoirs -faire, notre bonne humeur et notre gourmandise.

grand radeau black and white! 073 72Panier osier et caoutchouc de la vannière Anne Vidal.

grand radeau black and white! 118 72

Mises en bouche: Eve Cardi

http://eve-cardi.blogspot.fr

grand radeau black and white! 104 72

Créations textiles: Fred Petit

Stylisme: Les deux amies.

Photographies: Les deux amies.

Régie allers -retours voiture et dresseur de bête: Jean-Baptiste

Figuration: Iggy

Shooting Camargue; le Grand Radeau 08 mars 2015

Retour de pêche à l’Espiguette

Sur la jolie plage de L’Espiguette,

espiguette 004

Aux Pieds nus, on déguste presque les pieds dans l’eau,

des couteaux et des tellines à l’apéro.

espiguette 011

espiguette 019

J‘y emporte mon repose tête, et mes poissons sont de la fête.

espiguette 012

La pêche se fond dans le décor, du bleu, du sable et de l’eau claire.

espiguette 016

Faire de sa vie un rêve et de ses rêves une réalité,

le temps d’une journée , j’ai rhabillé le parasol.

New York 2 ème chapître.Impressions de voyages.

Se laisser porter par la Grosse Pomme,

prendre l’énergie de la ville,

sa culture,

ses curiosités artistiques,

sa population bigarrée,

ses curiosités culinaires…

New York, fière, magique, meurtrie.

Ode à la ville, ode à la vie.

Le regard se perd .

Les pas pressés des passants, foulant la terre, frôlant le ciel..

 Magie presque éphémère  dans la ville de lumière.

New York … La Belle.

DSC_0262

DSC_0413  DSC_0225

DSC_0393

Little Italy, Ground Zero, Chinatown

DSC_0295 DSC_0279

DSC_0239 DSC_0159

FB_IMG_13945612349149931 DSC_0144

Moma, Bergdorf  Goodman

DSC_0272

DSC_0351 DSC_0236

DSC_0284 DSC_0288

Met (Bouddha du 7ème siècle), Galeries de Chelsea

DSC_0174 DSC_0296

DSC_0243DSC_0208

NEW YORK 381

NEW YORK 350 NEW YORK 348

NEW YORK 227NEW YORK 233

NEW YORK 288 NEW YORK 284

NEW YORK 291 NEW YORK 313

ABC, le cygne de Tamar Mogendorff.

NEW YORK 308

NEW YORK 316

NEW YORK 371

NEW YORK 367

NEW YORK 365

Anthropologie

DSC_0401 DSC_0366

DSC_0311DSC_0148

DSC_0227DSC_0219

NEW YORK 386

Chinatown, Moma , 54th street, Google.

DSC_0414DSC_0430

User ses chaussures sur l’asphalte.

DSC_0339 DSC_0240

Croiser des belles qui se réajustent…

Roy au Moma et Russell Young à Chelsea

DSC_0347

Met où la Chine s’invite.

DSC_0293 DSC_0276

Galerie Pace et son collectif Japonais.

DSC_0175

DSC_0234NEW YORK 272

Moma, John Grande à Chelsea, Marrimeko sur Broadway .

DSC_0181 DSC_0281

DSC_0363 DSC_0348

DSC_0291

Chrisler et Rockfeller building, Musée d’histoire naturelle…

NEW YORK 290

                                                    Je retourne à mes occupations…See you soon…